Publiée le 19 avril 2017 Par Emilie Dans Bons Plans

9 lieux à visiter sur l’ile dont personne ne parle

Lorsque l’on évoque un séjour sur l’ile Maurice les 6 ou 7 lieux à visiter sont quasiment toujours identiques :

Aujourd’hui, découvrons des lieux un peu moins connus mais qui regorgent de trésor et dont il serait dommage de passer à côté :

Marie Reine de la Paix

Situé sur les flancs de la Montagne de signaux, la Marie Reine de la Paix est une vaste zone ouverte de verdure avec une église ouverte surplombant la ville de Port-Louis.Elle offre une vue magnifique sur les bâtiments de la ville ainsi que la montagne qui agit comme toile de fond. Erigée en 1940 par la construction de l’île Maurice ferme, le prêtre James Leen l’habitude d’aller là-bas pour prier pour Maurice d’être épargné pendant la Seconde Guerre. Depuis lors, il est devenu un lieu de croyance spirituelle, ainsi qu’une attraction touristique majeure.

L’église se trouve sur le point culminant des locaux à 60 mètres d’altitude. Sept terrasses parsemées de taches de fleurs de toutes couleurs et 82 étapes de plomb du hard rock à l’église et la vue de dessus de la ville. Une grande statue de la Vierge Marie tenant un globe dans sa paume donne sur la zone, la statue est de 3 pieds de haut et est constitué de marbre blanc et fin. L’autel sculpté par Clément Esther, un sculpteur mauricien, a été inaugurée trois ans plus tard (1943) par le prêtre Leen. Messes sont souvent détenus il attire beaucoup de gens de partout dans l’île. Un des événements majeurs à l’église a été en 1989 lorsque le Pape Jean-Paul п visité l’île et les gens de partout dans le pays et de toutes nationalités réunis pour prier.

La Citadelle

Construite après six années d’intenses travaux, c’est en 1840 que la citadelle fut nommée Fort Adélaïde, en l’honneur de l’épouse du roi d’Angleterre William IV, dont les majuscules du nom figurent au dessus du fronton d’entrée. Ce célèbre édifice trouve les origines de sa construction dans la fin de la période de l’esclavage et le commencement du Coolie Trade.
It was only after six full years of intensive works that in 1840 the Citadel was named Fort Adelaide, thus paying honour to the spouse of the king of England William IV, the initials of which name decorate the entry facade of the fort. This famous building appeared at the end of the slavery period and the beginning of the coolie trade.
Dominant Port-Louis, la capitale, perchée à 500 pieds de haut, sur une colline appelée « Petite Montagne », avec ses immenses murs en pierre noire, la Citadelle est visible de très loin et constitue de ce fait l’un des paysages les plus familiers de la ville. Construite après six années d’intenses travaux, elle fut nommée Adélaïde en 1840, en l’honneur de l’épouse du roi d’Angleterre, à ce moment, William IV. Ce monument célèbre est surtout intéressant en ce que ses origines et sa construction sont la plus parfaite illustration d’une époque historique cruciale pour Maurice: la fin de l’esclavage et le commencement du Coolie Trade.

Champs de Mars

Après la capitulation des troupes françaises en 1810 contre l’Angleterre, le colonel Edward Draper Alured arrivé sur la scène mauricienne.

Pour lui, il était important et même nécessaire pour gagner l’estime et la collaboration de la population française. Dans cet esprit, il a introduit les courses de chevaux à l’île Maurice en 1812.

En effet, il croyait que corporation pourraient survenir si les rivaux éternels ont été amenés à rencontrer dans une ambiance décontractée.

Sir Robert Farquhar, qui était alors le gouverneur de l’île a soutenu cette initiative et « Mauritius Turf Club » a été fondé en 1812. Le Champ de Mars a été inauguré le 25 juin de la même année et la première course de l’histoire mauricienne a ensuite été lancée.
Les courses constituent l’un des sports les plus populaires à Maurice. Il attire plus de 20 000 personnes au Champ de Mars chaque semaine.

Les titulaires de permis de pari, communément appelés «bookmakers» dans la langue locale ont obtenu la permission d’opérer à l’hippodrome. Un haut niveau de professionnalisme qui a été réalisé progressivement par le « Mauritius Turf Club », tout en préservant l’atmosphère si particulière des courses de chevaux à l’île Maurice.

Domaine des Pailles

Cette réserve naturelle, magnifiquement aménagée sur les pentes de la montagne, plages de Port-Louis luxuriante / Moka est seulement à dix minutes de route de Port-Louis centre-ville.

Retournez les mains du temps, de voir l’Ile Maurice coloniale, avec une réplique parfaite d’un bœuf moulin à sucre et d’un alambic pour distiller du rhum propres du domaine.
Montez dans le train et profiter de la balade de coupe à travers champs de canne à sucre ou de sauter sur un cheval en calèche pour admirer la vaste étendue de verdure.
Faites un tour dans une Land Rover dans les montagnes et attraper un aperçu des cerfs, des singes et des oiseaux rares.

Les autres installations comprennent un restaurant gastronomique « Le Clos Saint-Louis », salle de banquet « La Cannelle Rouge », un restaurant indien « L’Indra », la nourriture chinoise à «Fu Xiao », « La Dolce Vita», un restaurant italien et le grand Casino.

Astuce: il y a un droit d’entrée. Essayez le restaurant Indra indien et nous le faire croire, vous ne serez pas déçu!

Casela

Casela est un parc d’une superficie de 14 hectares avec plusieurs arbres centenaires sur une pente douce face à la côte Ouest de Maurice.

Initialement créé comme un parc d’oiseau, (90 volières d’hébergement 1500 oiseaux de 150 espèces), il accueille désormais d’autres animaux tels que des macaques mauriciens, des tigres, des lémuriens, des autruches, des tortues géantes etc. Depuis sa rénovation, le concept s’est éloigné d’un zoo et met l’accent sur les espaces ouverts et de l’interaction entre les humains, les animaux et la nature, à savoir à la ferme pour enfants.

Casela restaurant propose une cuisine mauricienne, européenne et indienne, ainsi qu’un menu spécial pour enfants.
Ayant été annexée au parc de 4500 hectares au Yémen, Casela offre maintenant plusieurs possibilités de rencontres avec des animaux sauvages et de profiter de la nature sauvage en couple, avec toute la famille ou comme une journée active partagé avec des amis.
C’est avant tout une excellente alternative à la plage.
Le Yémen est un domaine trouvé entre la montagne de Tamarin et les Trois Mamelles. Elle abrite deux des plus longs fleuves de l’île: les rivières « Rempart » et « Tamarin ».
L’activité sucrière du Yémen de domaine arrêtée en 1880. La dimension réelle du domaine est de 4500 hectares dont le parc de Casela. Le visiteur peut apprécier, lors de sa visite, les superbes cerfs de Java en liberté de la savane herbeuse à côté des sangliers, des lièvres, des singes et mangoustes. La roussette célèbres mauricien peut aussi être vu lors des sorties.
Les plantes indigènes et exotiques embellissent le domaine tel que l’eucalyptus, Bois Noir, Baobabs, Tamarins poivriers une et rose.

Jardin de Balfour

Cinq arpents pour se ressourcer, seul, en famille ou en amoureux: voilà le Jardin Balfour résumé en quelques mots. Lieu de détente par excellence, il accueille des centaines de visiteurs par semaine. Ses atouts ? Ils sont nombreux. Entre les aires de jeux (toboggans, balançoires, petit train…) et le parc à tortues centenaires, le Jardin Balfour vous invite à découvrir ses grands espaces verts, ses arbres séculaires, le doux bruit de ses ruisseaux et le mélodieux chant des oiseaux.

Situé sur les berges de la Grande-Rivière-Nord-Ouest, le jardin offre une vue exceptionnelle sur une cascade, laquelle vient mourir une centaine de mètres en contrebas dans une gorge luxuriante. En haut de cette même gorge se dresse le « Thabor », magnifique maison blanche qui appartient au diocèse de Port-Louis.
Propriété de la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill depuis 1950, le jardin public va connaître une seconde jeunesse : la piscine sera reconvertie en jet d’eau, un nouveau bassin ainsi qu’une piste pour jogging de 350 mètres verront le jour.
Complexe récréatif pour enfants, espace vert pour sportifs ou endroit reposant pour familles, le Jardin Balfour est un peu tout ça.

La Nicoliere

La Nicolière est sur le chemin vers l’Est et peut être d’un accès route de campagne au centre de l’île Maurice. La Nicolière est un petit lac / réservoir, entouré de collines nature préservée où la végétation est totalement différente de celle le long de la côte, juste à quelques kilomètres. Singes sauvages et des chauves-souris peuvent être repérés lors de la conduite en montée en fin de journée et il est possible de s’arrêter à deux ou trois points de vue le long de la route et profiter de la vue et l’air frais et pourquoi ne pas prendre une courte marche dans la brousse.

Coin de Mire

Coin de Mire est situé dans la partie nord de l`île, un jet de pierre du village animé de Grand Baie. Une croix simple sur la route côtière prend l’invité pour le paysage de Coin de Mire, typique de tout ce qu’on peut imaginez l’île Maurice avec un lagon où les tons de turquoise s’entrelacent et où les îles environnantes du nord tenir paisiblement à l’horizon … Coin de Mire reflète parfaitement le style de vie insulaire
où la détente, le confort et la simplicité sont de luxe.

Le Val Parc Naturel

Ce parc d’un hectare 2800 la nature tire son nom de la vallée de luxe, à Cluny du Sud-Est de l’île dans le district de Grand Port. Cheminées Isolé sur la propriété sont des rappels de fabriques de sucre au début.

Cette seule et unique propriété sucrière du gouvernement a aujourd’hui diversifié dans l’agriculture et l’élevage: crevettes d’eau douce d’élevage, la culture d’anthuriums cultivées dans les serres pour l’exportation et un boîtier mini-aquarium, certaines anguilles et les poissons tropicaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 2 = 7